>> L’apprentissage du français, un passage obligatoire pour travailler et étudier en France

Pour l’Etat Français, l’apprentissage du français constitue l’une des clés du parcours personnel d’intégration des étrangers.

Ainsi, aux termes de la loi du 7 mars 2016, la délivrance des titres de séjours (titre pluriannuel, carte de résident, naturalisation…) est corrélée à la connaissance de la langue française :

  • La progression vers le niveau A1 est nécessaire pour l’obtention d’une carte de séjour pluriannuelle

 

  • Le niveau A2 est nécessaire, depuis le 7 mars 2018, pour obtenir la carte de résident

 

  • Le niveau B1 oral est l’une des conditions de l’accès à la naturalisation depuis 2012 et depuis le 01 avril 2020, le niveau B1 oral et écrit est requis

Par ailleurs, de nombreux étudiants étrangers, désireux de venir étudier en France, se heurtent souvent à des refus de la part des universités, grandes écoles ou instituts à cause de leur faible niveau en langue française.

 

En outre, de plus en plus d’entreprises, soucieuses de la qualité de la relation client et de la sécurité au travail, ne recrutent que des salariés maîtrisant le français.